top of page

1932. A Saint-Servais, les footballeurs jouent en culotte courte

Depuis 1908, Mgr Duparc règne sur le diocèse de Quimper et de Léon. Il y mène une véritable croisade contre les danseurs, les organisateurs de bals et les musiciens.


En 1932, il fait lire dans toutes les églises un mandement dont voici un extrait :

Depuis quelques années, les salles de danse se sont multipliées dans toutes les parties du diocèse et sont devenues des occasions de désordres abominables, de véritables écoles de corruption. Non seulement, le genre de danses qui y est adopté est absolument immodeste, mais encore, les jeunes gens et les jeunes filles s’y habituent à une familiarité et à une promiscuité révoltantes.

Il est urgent de prendre quelques mesures pour essayer d’enrayer ce mal qui menace de se généraliser et qui est, on le constate de plus en plus, aussi nuisible à la santé du corps qu’à la sainteté de l’âme.


Un an plus tôt, il a envoyé un questionnaire aux recteurs et curés de son diocèse à propos des salles de danse et des bals public.



M. Bossennec, recteur de Saint-Servais, ne sait que répondre, car il n’y a pas de salle de bal dans la commune. Il se venge sur les joueurs de football qui, devant de jeunes spectatrices, jouent en culotte trop courte, laissant voir leurs cuisses. Un vrai manquement à la décence, selon lui !


Il lance donc l’interdit sur la société locale de football. En chaire, il invective les footballeurs, les qualifiant de pourritures et il leur promet de les enterrer comme des chiens s’ils sont victimes d’accidents mortels.



Fort surpris, mais désireux d’apaiser la fureur du saint homme, les sportifs décident de jouer désormais en pantalon long et d’exclure du stade la gent féminine. Mais leur bonne volonté ne calme pas M. Bossennec qui ne les autorise pas à faire leurs Pâques.


De nombreux journaux nationaux ont consacré quelques lignes à ce recteur qui mériterait de passer à la postérité !


Illustration : une aquarelle signée Jean-Marie Misslen pour mon livre "L'évêque et les danses kof ha kof" (ventre à ventre)

1 Comment


Jean-marie Misslen
Jean-marie Misslen
May 17

Qui imaginerait aujourd'hui M'Bappé jouer au foot en pantalon long à cause de curés choqués par l'exposition des cuisses des joueurs... 😅

Like
bottom of page