top of page

UN CURIEUX DROIT FÉODAL au port de Quimper.



René de Madec, ancien nabab des Indes, revenu en France avec une immense fortune, acheta les seigneuries de Coat-Fao (Pluguffan) et de Pratanras (Penhars) en 1781.

Il jouissait d’un singulier droit féodal au port de Quimper : 5 pintes de vin par bâtiment chargé de vin, entrant au port de Quimper.


Sous la Révolution en 1790, le comité permanent de Quimper en demanda la suppression.

Ce droit était jadis le prix d’un service rendu par le seigneur de Coat-Fao au public : il était obligé d’entretenir un feu qui éclairait durant la nuit les bateaux qui naviguaient dans la rivière.

Or, depuis de nombreuses années, il n’y avait plus de feu, mais le droit existait toujours.

L’historien Jean Savina raconte que ce droit féodal connu sous le nom de « bouteille de Coat-Fao » fut ainsi supprimé.

 

Коментарі


bottom of page