top of page

Quimper. La rue René Madec en 1922 et 1924. Quelle circulation !


Mon oncle René Chuto a repris en 1920-1921, place Terre-au-Duc, un commerce de chasse-pêche, armurerie, que l'on voit sur la photo.


Il eut bien des problèmes avec la circulation automobile dite "intense".


1er exemple dans « Le Progrès du Finistère » Édition du 9 décembre 1922 :


Vers 6 heures du soir, vendredi dernier, le père Berric (77 ans, ancien cloutier) dont la femme vend des fruits au coin de la rue Astor sous un grand parapluie vert, rentrait chez lui, rue Laennec.


A l’angle de la rue Astor et de la rue René Madec, au coin du magasin d’armurerie de M. Chuto, survint, venant de la rue du Parc et prenant la direction de la rue du Chapeau Rouge, l’autobus de l’hôtel de l’Épée.


Le vieillard surpris fut pris en écharpe par l’automobile. Il fut transporté sans connaissance chez M. Le Moal, pharmacien place terre au Duc. L’état du blessé présente aujourd’hui des complications (Note : il n'est mort qu'en mai 1924).


2e exemple : autre accident relaté par "Le Progrès du Finistère". Edition du 2 juillet 1924


En 1924, René Chuto a déménagé de quelques mètres rue René Madec (angle avec la rue Laennec).


Lourdement chargé de sacs de petits pois, un camion automobile de l’usine de conserves Jacq de Douarnenez passait mardi après-midi rue René Madec.


Arrivé à hauteur du magasin de M. Chuto, armurier, le conducteur appuya vers la droite.


Les sacs débordant les ridelles du camion accrochèrent la toile store du magasin qui fut mise en morceaux. Les montants furent tordus et une partie du bois de la devanture jetée sur le trottoir.


Le journal ne dit pas si mon oncle, furieux, sortit avec un fusil pour tirer sur le camionneur…



1 comentário


D D C
D D C
21 de mai.

Bonjour Mr Chuto, j'ai beaucoup aimé vos petites histoires et dans celle de Quimper en 1922, je me demande si le chauffard, ne pourrait pas être un arrière grand-oncle Pierre Marie, chauffeur à Quimper, quand il s'est marié en 1894 à La Roche Bernard. Dailleurs je recherche son décès, mais était-il sur Quimper, je ne le sait pas.....Merci pour ce récit. Cordialement. Dominique.

Curtir
bottom of page