top of page

En 1828, l’évêque du diocèse de Quimper et de Léon implore Dieu pour faire cesser la pluie.



Au printemps 1828, dans le Finistère, les pluies sont continuelles.


L’évêque de Quimper s'alarme : ce sont les fléaux choisis par le Tout-Puissant pour perturber la récolte des fruits de la terre par les pauvres pécheurs.

Il publie un mandement pour demander à Dieu un temps plus favorable aux Fruits de la terre.

"Dieu nous donne l’assurance que lorsqu’il enverra des fléaux pour châtier son peuple, si ce peuple retourne à lui par une véritable conversion, s’il fait pénitence et s’il lui adresse des prières, il l’exaucera du haut des cieux, lui pardonnera ses péchés et le délivrera des maux qui l’affligeaient ».



Par contre, en 1844, le préfet du Finistère s’inquiète de la sécheresse


Au début d'été 1844, la désolation se lit sur les visages : il n'est plus question de pluies, mais d'une sécheresse persistante qui contrarie la récolte de foin.

Le préfet s’inquiète de l'alimentation des bêtes pour l'hiver prochain.


Illustration : mandement de l'évêque (Archives départementales du Finistère. 7 M 3 )

1 Comment


jl.bernes
May 22

Toujours très intéressant. Merci et bien amicalement.Liliane et jacques.

Like
bottom of page