top of page

1903. Un vol, rue Kéréon à Quimper


"Le Courrier du Finistèreʺ (principal organe de la presse catholique) raconte dans son numéro du 23 mai 1903, le nouvel exploit des anticléricaux de Quimper.

Dans la nuit du 4 au 5 mai, vers 4 heures du matin, sortant d’un bal dans le quartier de Bourg-les- Bourgs, 4 jeunes apaches (voyous) ont arraché de sa niche une statue en bois de la Sainte Vierge, placée contre la maison Caveng, rue Kéréon.

Après l’avoir brisée, crié " hou ! hou ! à bas la calotte ", ils ont déposé un bras devant la porte de M. de Servigny (avocat et homme politique de droite), laissé l’autre bras et une partie du corps, place Terre-au-Duc, et ont tambouriné à la porte d’un ami des Blancs.

Après avoir été jetés sans doute dans le Steïr voisin, d’autres restes ont été retrouvés sur la rive gauche de l’Odet, près du château de Lanniron. Il manque la tête de la Vierge et le corps de l’Enfant Jésus.Voilà cent ans passés que cette statue était là. Chaque année, le jour de la Fête-Dieu, on l’ornait de fleurs et de verdure. ʺL’Action libérale de Quimper‶ (journal catholique rallié aux idées républicaines, mais surtout pas gouvernementales) croit savoir que le maire aurait l’intention de remplacer au frais de la ville la statue brisée.

Mais, ajoute le journal : Il ne faudrait pas que ce fût une raison pour que messieurs les anticléricaux fussent soustraits au châtiment qu’ils ont si bien mérité.

 

Sur la photo, la statue se trouve en haut à droite. (Collection Caveng)

1 Kommentar


colette.boulard
20. Mai

Dans la Belgique wallonne de mes aïeux maternels, on nomme ces niches avec statues de la vierge des "potales". A dire vrai, j'ignore si cela désigne les niches, les vierges ou l'ensemble. Bien sûr de telles niches existent dans bien des villes de tradition catholique, les statues étant là pour protéger la maison et ses habitants. En 1907, c'était l'anticléricalisme qui faisait porter atteinte aux statues religieuses. Quelques décades plus tard, c'est le vol, à destination d'une clientèle d'amateurs, commerçants et leurs clients . De bons chrétiens sans doute, dont la main droite ne veut pas savoir ce que fait la main gauche... Je suis toujours gênée quand je vois une statue religieuse chez un antiquaire.

Bonne et longue vie…

Gefällt mir
bottom of page