top of page

1868 : la foudre endommage le château de Pont-l'Abbé


Dans le journal "L'Impartial du Finistère" un article très intéressant daté du 1 août 1868 au sujet du château de Pont l'Abbé.

Construit au XIVe siècle par les barons du Pont, il est reconstruit vers 1715 après avoir été ravagé lors de la révolte des Bonnets rouges (1675).

Acheté par la ville, il accueille au XIXe siècle la mairie, l’école, la gendarmerie et la justice de paix, comme indiqué dans l’article.

Depuis 2022, il est l’objet de très importants travaux. La mairie et le musée ont dû trouver refuge ailleurs.

 




On nous écrit : Pont-l'Abbé à la date du 30 juillet 1868

Samedi soir 25 juillet, à 11 heures, la foudre est tombée sur la girouette qui se trouve placée au sommet d'un des donjons du château de Pont-L’Abbé.


Après avoir détaché un marteau de la sonnerie de l'horloge, le fluide a suivi les fils métalliques qui servent à cette sonnerie ; dans la chambre de l'horloge il a fait quelques dégâts, un des pieds de la table qui supporte le mécanisme (pièce de châtaignier de 12 cm d'équarrissage) a été littéralement réduit en charpie.


Le carrelage en briques, complètement bouleversé, recouvrait l'horloge de ces débris ; toutes les vitres étaient cassées.


De cette chambre, le courant est passé à travers la muraille, de laquelle il a enlevé un énorme bloc de pierre de taille. Il s'est ensuite divisé dans plusieurs pièces de l'édifice, car dans le grenier du corps de logis principal, il a ébranlé un mur en passant derrière plusieurs fagots.


Au 2e étage, au logement de la gendarmerie, une cloison en briques et une boiserie de cheminée ont été lancées au loin.


Au 1er étage, une cheminée a été également démolie au prétoire de la justice de paix.

Le tonnerre a aussi laissé des traces de son passage dans la classe de l'école communale. Il a détruit une partie du plancher.


Dans plusieurs endroits du château les murs si solides et si épais paraissent avoir été traversés de part en part.


Si cet orage était survenu dans la journée, il y aurait eu probablement quelques accidents à déplorer.


Pierrick




2 commentaires


Arnaud Le Page
Arnaud Le Page
16 juin

La puissance des phénomènes naturels par rapport aux oeuvres fragiles de l'humain ! Ce château fait partie de mes plus anciens souvenirs de garçonnet. J'ai en effet habité Pont-L'Abbé au début des années 70. Ce qui m'a le plus marqué est l'église détruite de Lambour.

J'aime

colette.boulard
16 juin

C'est en effet une description très parlante des dégâts visibles que la foudre a fait sur ce bâtiment. Pour les bretons, et même les autres, on peut grâce aux photos, comparer le avant-après, état début XX ème siècle et état récent, suite aux travaux de restauration entrepris sur ce château inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques depuis le 06 décembre 1926.

J'aime
bottom of page